Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Voir toute la liste


Aller en bas
Igor Gousseva
Igor Gousseva
Messages : 7
Date d'inscription : 18/06/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Dim 12 Jan 2020 - 17:17
La place Nikolai Ier était la plus belle des places de la capitale. En son centre se tenait le monument de la Mémoire en souvenance de la Livadia russlave. La plupart des manifestations politiques s'achevait sur cet ensemble.

Les militants merksistes avaient été de toutes les manifestations. La jeunesse du parti avait été l'un des forces vives de la contestation. On lui devait les slogans très populaires tels que « Baltijas, dégage ! » qui vilipendait la ministre de l’économie à l’origine de cette politique économique de casse sociale mais aussi le «  On étouffe ! On étouffe ! » pour contester de manière figuré le carcan nobiliaire, militariste, zorthodoxe et bourgeois de la société livadienne et au sens propre pour souligner la quantité phénoménale de gaz lacrymogène que les forces de l‘ordre utilisaient contre cette manifestation populaire.

L’ampleur de la manifestation avait surpris les communistes. La politique de rigueur, les licenciements, le chômage et plus largement ce carcan conservateur et nationaliste avait accouché d’une montagne. Le grand soir était-il venu ? Livadia, la tueuse de rouges, pouvait-elle basculer ?

Quelques milliers de jeunes gens, que la jeunesse rendait ardent et inconscient, y croyaient dur comme fer. Pendant toute la manifestation, ils avaient installé des tentes, construit des barricades de fortune sur la place et dressé des drapeaux républicains. A midi, spontanément, des riverains leur avaient apporté de la nourriture.

A la nuit tombée, lorsque la manifestation s’acheva, ils ne partirent pas.

Dans l’enthousiasme générale, on proclama la Commune auto-gérée et participative de la place Nikolai ! Et que « vive la République sociale ! »
Livadia
Livadia
Admin
Messages : 89
Date d'inscription : 31/10/2017
https://livadia.kanak.fr

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Dim 12 Jan 2020 - 17:34
L'ampleur du mouvement surprenait le gouvernement livadien et toute l'opinion publique. Depuis sa fondation, Livadia n'avait guère connu de grandes manifestations politiques hostiles. Les deux grands partis de centre-droit et de centre-gauche se partagaient le pouvoir et les extrêmes étaient marginalisés depuis longtemps.

Pour bien des conservateurs, ces manifestations républicains et merksistes humiliaient Livadia. Le pays s'était construit contre le merksisme, cela avait été une des constantes de son histoire. C'est la crainte du Valdisky rouge qui avait fait proclamer l'indépendance à Nikolai ier, et récemment encore, on était allé "casser" du merksiste en Bangana.

Le gouvernement avait préparé sa riposte. On avait fait un petit pas en annonçant officiellement la fin de la non-embauche de nouveaux fonctionnaires. Pour le reste, la communication serait simple. Le mouvement avait dérapé et on ne céderait rien aux fauteurs de troubles.

En ce qui concernait la place Nikolaï Ier, on jouerait le pourrissement. Il étai pénible d'abandonner ce symbole de Livadia à des pouilleux rouges mais ils se disperseraient bientôt. Les hivers livadiens étaient rudes.

En ce qui concernait la manifestation, la réponse avait été très forte. La majorité silencieuse du pays soutenait le gouvernement, elle était outrée des violences gauchistes en pleine capitale. Les compagnies royales de sécurité avaient eu l'ordre de rétablir l'ordre royal. On avait appréhendé un maximum d'émeutiers; près de deux cent cinquante qui seraient jugés en comparution immédiate. Déjà des peines de prison tombaient pour ceux coupables d'avoir agressé des policiers.

On communiqua largement là-dessus et un officier de police commenta en ces termes. "La récréation est bientôt finie."
Igor Gousseva
Igor Gousseva
Messages : 7
Date d'inscription : 18/06/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Dim 12 Jan 2020 - 23:29
Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Ob_4b810
Igor Gousseva
Igor Gousseva
Messages : 7
Date d'inscription : 18/06/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Lun 13 Jan 2020 - 20:52
L'occupation de la place s'installait dans la durée.

On avait dressé des baraquements, des barricades et on avait élu des commissions pour organiser les aspects de la vie quotidienne. Le soir, on organisait des conférences citoyennes pour traiter et exposer les revendications politiques et sociétales du mouvement.

De multiples drapeaux du mouvement républicain livadien se présentaient sur la place, certains étant même fixés sur le monument de la Mémoire.
Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Estoni10

Le mouvement avait fait paraitre ses revendications, elles tournaient en boucle dans les manifestations et les réseaux sociaux.
1. Abolition de la monarchie et de ses féodalismes. Instauration d'une République sociale.
2. Suppression de la religion d'état. Laïcisation de l'état, de l'école, de l'hôpital, de l'université et de l'armée. Egalité des cultes.
3. Dispersion de l'armée régulière. Constitution d'une armée populaire basée sur la circonscription.
4. Collectivisation des moyens de production. Nationalisation des entreprises stratégiques.
5. Instauration d'un revenu d'existence, redistribution des richesses envers les classes laborieuses, impôt sur la fortune à 75 %.
6. Gratuité de l'école et de l'hôpital.
7. Extension maximale des libertés sociétales.
8. Politique d'amitié et de soutien avec tous les peuples micromondiaux.
Andris Lembergs
Andris Lembergs
Messages : 9
Date d'inscription : 04/11/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Lun 13 Jan 2020 - 20:56
Andris Lembergs en était malade. Le laxisme du gouvernement ne pouvait avoir que des conséquences catastrophiques. Qu'attendait-il ? La peur de la bavure semblait le paralyser... Comment osait-il tolérer un tel foyer de sédition, quasiment sous les fênetres du Roi ? Il était grand temps de disperser à coups de matraques cette bande de pouilleux qui prenait ses aises sur la plus belle place du micromonde.
Kareel Kander
Kareel Kander
Messages : 8
Date d'inscription : 14/06/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Lun 13 Jan 2020 - 21:00
Kareel Kander fustigeait le laxisme criminel du gouvernement et expliquait sur tous les plateaux de la télévision que, lui au pouvoir, aurait rétabli l'ordre royal en dix minutes et jeté aux toilettes ce drapeau de la honte.
Aleksander Reinsalu
Aleksander Reinsalu
Messages : 24
Date d'inscription : 06/11/2017

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Mar 14 Jan 2020 - 14:44
Edward von Dassau :

Edward von Dassau, le commandant de police de Livadia et les commandants des différentes unités de la capitale avaient travaillé tard à l'élaboration du plan d'évacuation de la place.

A 15 heures de l'après-midi, près de deux cent CRS s'étaient positionnés sur les avenues qui débouchaient sur la place. Des moyens colossaux avaient été mis à leur disposition. Leur objectif était simple : libérer la place de ses occupants illégaux.

En face d'eux sur leurs frêles barricades, des centaines de jeunes gens les attendaient de pied ferme. Ils tenaient dans leurs mains des frondes, des bâtons, des pavés et cocktails molotov et invectivaient les forces de l'ordre qui leur faisaient face.

A 16 heures, les policiers commencèrent à frapper en cadence leurs boucliers de leur tonfas. Le rythme qui s'en dégageait était obsédant et accentuait la nervosité des assiégés. Pour autant, ils ne quittèrent pas leurs postes.

La bataille serait terrible. Chacun risquait tout. Ironiquement, c'était cette bataille qui déciderait de la paix civile du pays.

A 16h05, un commandant entama les sommations. A 16h15, une nuée de projectiles lacrymogène s'abattit sur la place qui fut submergée par les gaz en un instant.

Puis les policiers montèrent à l'assaut, boucliers en avant, pour parer le bombardement d'objets divers opérés par les rebelles. Parvenus aux abords des barricades, les blindés légers les défoncèrent, sans considération pour les individus qui y étaient juchés. Après quoi, on escalada les débris.

Les affrontements furent d'une violence rare. La police avait affaire à des émeutiers organisés, pas à des manifestants qui détalaient à la première charge. Balles de défense contre pierre, bâtons contre tonfas, tasers contre cocktails molotov,  injures contre injures, haine pour haine. Ici et là des policiers s'écroulaient, l'un d'entre eux rompit les rangs pour se réfugier à l'arrière, frappé d'un cocktail molotov. Un autre fut évacué par ses camarades après qu'un énorme pavé ait fait éclater son casque. Le pauvre homme n'en savait rien, mais il était mortellement touché et n'avait plus que quelques heures devant lui;

Immédiatement derrière les rangs des policiers en intervenaient d'autres chargés d'appréhender les manifestants, tous coupables d'occupation illégale. Bien souvent, plusieurs taloches non-réglementaires partirent à l'égard de ces rouges honnis.

Après une heure de combat, on marqua une halte, plusieurs blessés étaient à déplorer du côté des forces de l'ordre et on ne devait pas risquer la vie des gars. Et puis, symboliquement, on avait rempli un premier objectif. On avait "libéré" le monument de la Mémoire où trônait une femme, allégorie de Livadia, qui ce jour-là, semblait arborer un visage de désespoir devant le spectacle de la lutte fratricide de ses enfants.
Igor Gousseva
Igor Gousseva
Messages : 7
Date d'inscription : 18/06/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Mar 14 Jan 2020 - 15:09
La place abritait entre quatre cent et cinq cent militants, de jeunes femmes et hommes qui rêvaient pour ce pays d'une société plus juste et plus égalitaire. Hélas, ce rêve éveillé était comme toujours contrecarré par des forces réactionnaires arc-boutés sur leurs avantages et autres privilèges.

On ne tiendrait longtemps face à la police du régime, mais pour l'honneur, on tiendrait, chacun de ses militants savaient qu'ils semaient aujourd'hui pour plus tard.

On se battit donc avec le courage que donne le désespoir, pour défendre cette minuscule République assiégée.

L'armada policière était absolument immense. Chacun serait après cela où était le bon droit.

On se battit donc puisque tout progrès le commandait.

Viktorina Jugula était une jeune étudiante d'une vingtaine d'année. Lorsque la barricade sur laquelle elle se tenait s'effondra, elle chuta en arrière sur plusieurs mètres. Son cou se brisa sous l'impact, et elle mourut péniblement au milieu d'une cohue innommable. Josip Polowski venait de Levgrad. Après vingt ans comme agent d'entretien dans une administration, son contrat n'avait pas été reconduit. Un policier lui brisa le bras avec sa matraque, il répondit par un coup de poing, et reçut en retour un autre coup de matraque en plein visage, qui l'allongea à terre. Il mourut sans bruit sans que personne n'en sache rien. Ivan Keipedas étudiait l'art. Souffrant d'arythmie cardique, il s'enfuit dans la pénombre des gaz lacrymogènes. Evidemment, il chuta, fit un malaise et s'éteignit seul. Leopold Baümer fut abattu d'un coup de revolver alors qu'il projetait des bouteilles incendiaires. Il bascula en arrière sur ses camarades qui le récupérèrent dans leurs bras.

Se repliant, ils brandirent les poings vers les nervis du régime en criant.

- ASSASSINS ! ASSASSINS ! ASSASSINS !
Livadia
Livadia
Admin
Messages : 89
Date d'inscription : 31/10/2017
https://livadia.kanak.fr

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Mar 14 Jan 2020 - 20:52
Devant ces drames humains, le gouvernement suspendit l'opération, les CRS se contentant d'occuper la partie de la place délivrée. Les manifestants, Arkelsson et Gousseva, avaient tout fait pour envenimer la situation, jusqu'à en arriver à ce point. Le manifestant ayant tué le policier avait été identifié et arrêté chez lui le soir même.

Le parquet de Livadia a annoncé l'ouverture d'une enquête pour éclairer les criconstances de ces cinq décès.


Dernière édition par Livadia le Mar 14 Jan 2020 - 20:59, édité 1 fois
Viktor Arkelsson
Viktor Arkelsson
Messages : 14
Date d'inscription : 11/01/2020

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Mar 14 Jan 2020 - 20:56
Arkelsson était horrifiée par ces morts, le régime et sa police venaient de franchir un pas dans l'ignominie. Sur les ondes, il déclara :

" Le gouvernement porte la responsabilité morale de ces tragédies. Nous sommes dispensées d'obéir à cette police criminelle.. Les mots me manquent. Nous exigeons la démission du gouvernement."
Igor Gousseva
Igor Gousseva
Messages : 7
Date d'inscription : 18/06/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Mer 15 Jan 2020 - 10:10
Igor Gousseva était furieux. Les militants, endeuillés et pour beaucoup blessés, avaient largement quitté la place. Peu à peu, elle revenait à sa quiétude d'avant les événements, les stigmates de la bataille en plus.
Ekaterina Baltijas
Ekaterina Baltijas
Messages : 4
Date d'inscription : 31/10/2019

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

le Jeu 16 Jan 2020 - 23:45
Péniblement, le gouvernement était arrivé à ses fins. Restait maintenant à gagner les élections.
Contenu sponsorisé

Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes Empty Re: Occupation de la place Nikolai Ier par les militants merksistes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum