Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Général Kaljulaid

Voir toute la liste


Aller en bas
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Agence Livadia Presse (ALP)

le Ven 13 Sep 2019 - 13:10
Agence Livadia Presse (ALP) Sans-t10
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Ven 13 Sep 2019 - 13:48
Rentrée des classes pour les partis avec les municipales en vue

La rentrée a un goût d'élections municipales. Tour à tour, les principaux leaders et formations politiques ont fait leur retour sur la scène politique. La coalition gouvernementale de droite ont tenu leur premier meeting à Levgrad ce mercredi avec le ministre de la Justice, Lev Marchand tandis que les sociaux-libéraux se sont rencontrés à Mitau autour d'Adamczak.
Si les investitures n'ont pas encore toutes été distribuées, les ambitions se font jour. On vous résume la situation pour les principales formations.

Objectif de la majorité : remporter le scrutin au niveau national et gagner toutes les grandes villes malgré les dissensions internes.
En mai 2019, patriotes, conservateurs et centristes avaient remporté cinq des sept grandes villes livadiennes. Seules Nikolaï et Mitau leur avaient échappé. Il s'agit donc désormais de conserver ces villes, ce qui apparait réalisable, et d'arracher à la gauche ses deux dernières grandes mairies. Cela semble possible pour le cas de Nikolaï mais très difficile pour Mitau qui s'est toujours donnée à la gauche depuis sa fondation. Et puis en cette rentrée, c'est plutôt un parfum de désunion qui règne dans les rangs de la majorité. Les investitures accordées ont provoqué des frictions. Les rapports avec les alliés du parti présidentiel, à commencer par le Parti Patriote, ne sont pas plus simples. Entre les centristes et les nationalistes, l'éventail est large. Pour le moment la règle est simple, effacement et soutien au maire sortant lorsqu'il est de droite, union autour d'une candidature commune dans le reste des cas. Néanmoins, l'union se fait mal entre les patriotes et les centristes et on enregistre déjà plus sieurs candidatures dissidentes.
L'autre indicateur de sa réussite sera à observer dans les résultats à l'échelle nationale, bien qu'imparfaits pour ce type de scrutin. Avec l'effacement attendu des républicains pour cette élection, et les convalescences de la gauche, le bloc majoritaire ne vise rien d'autre que la première place.

Objectif des Sociaux-Libéraux : Résister et bâtir les conditions de la victoire aux législatives.
Le parti de la gauche vit une grave crise. Après avoir perdu les municipales puis les législatives, les Sociaux-Libéraux ont tout perdu. Les élections municipales viennent peut-être au bon moment. Car le parti, peut s’appuyer sur son vivier de maires, certes érodé depuis les dernières municipales, mais toujours conséquent dans ses fiefs. Et compter sur l’habituelle "prime aux sortants" souvent observée pour ce scrutin. L’enjeu pour cette formation est très concret : de son résultat dépendra aussi sa capacité à gagner les législatives quelques mois plus tard.
Au-delà, c’est sa capacité à rester une force d’opposition majeure à S.A.R le Prince Mikhaïl qui se joue.

Objectif des Républicains-Merksistes : rester modeste et laisser la place à des listes citoyennes
Pour Gousseva, les échéances ­locales n'ont jamais été un enjeu stratégique. "L'élection phare, où les gens pensent que le pouvoir se joue, ce sont les législatives", reconnaissait récemment son chef. Alors la coalition républicaine ne fait pas grand cas du prochain scrutin. "L'objectif central qu'on se fixe, c'est l'implication citoyenne", ajoute-t-il. Comprenez : Les R-M apporteront leur soutien à des listes citoyennes qui porteront les idées répbliaines. La formation ne dispose aujourd'hui que d'une poignée de maires, ce qui pourrait être toujours le cas l'année prochaine.
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Sam 12 Oct 2019 - 23:13
Municipales d'octobre 2019 : défaite de la coalition gouvernementale et retour de la gauche.


Le Conseil de Livadia, par la voix de son Chancelier Piotr Larsalence, a proclamé les résultats des élections parlementaires d'octobre 2019.

La coalition gouvernementale regroupant la droite de son extrême à son centre a clairement perdu les élections en réunissant moins d'un tiers des suffrages. Il s'agit d'un désaveu pour le Premier Ministre S.A.R Mikhaïl Osterman-Ivanovitch car si cette défaite était redoutée, elle n'était pas forcément attendue. Pour la plupart des observateurs, c'est la situation internationale qui a causé la défiance des Livadiens à l'égard de son gouvernement. Les électeurs ont fait peu de cas de la stabilisation du pays et du retour des troupes, ils ont surtout formulé leurs inquiétudes pour les centaines de Livadiens encore retenus les Dieux savent-où par les rebelles banganais. Plusieurs listes formulant cette inquiétude se sont présentés pour même quasiment atteindre dix pour cent à Reval d'où sont originaires la plupart des captifs.

C'est donc les sociaux-libéraux qui remportent ces élections en réunissant 42% des voix. Un score colossal. Adamczek a donc réussi son pari. Il a relevé un parti moribond et l'a placé dans les starting-blocks pour les législatives dans un mois. Néanmoins, il faut apporter un bémol à cette victoire. La gauche a surtout fait un carton plein dans les petites et moyennes villes. En ce qui concerne les sept grandes villes, les sept villes royales, les partisans d'Adamczak n'ont pas su apporter le chamboulement désiré. La droite n'en a perdu qu'une; Reval, au détriment de la gauche, mais la droite en conserve encore quatre contre trois pour les sociaux libéraux.

Enfin, en fin de liste, les Républicains, associés aux merksistes ne parviennent toujours pas à briser l'étalishment des partis royalistes et n'obtiennent aucune nouvelle mairie, si ce n'est des dizaines de conseillers municipaux.




Dernière édition par ALP le Ven 22 Nov 2019 - 14:00, édité 3 fois
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Ven 22 Nov 2019 - 13:59
La marine lance son premier patrouilleur brise-glace taillé pour la Micraustrale

La marine livadienne a procédé ce matin au lancement d'un nouveau navire : le NML Jade

Selon les spécialistes, ce navire est d'une conception révolutionnaire. Long de 72 m, il peut soutenir l'activité de soixante personnes pour des missions d’une durée de 35 jours à 12 nœuds et transporter 1 200 tonnes de fret. Il est doté d'une plateforme hélicoptère, d'une grue de 35 tonnes et d'un portique arrière. Il est équipé de quatre moteurs Wärtsilä 20, ce qui fera de lui la navire le plus puissant de la région.

Son équipement militaire reste relativement léger avec un canon de 40 mm et deux mitrailleuses lourdes.

Ses missions consisteront à affirmer la souveraineté livadiennes sur son territoire micraustrale et à contribuer au soutien logistique de la base Falkenheim.

L'amiral Praczuk, commandant en chef de la marine livadienne s'est félicité de ce nouveau bâtiment. « La marine livadienne conserve une avance non-négligeable sur ses concurrentes dans le quart sud-est du micromonde. La Mésogée reste une mer livadienne. »
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Dim 12 Jan 2020 - 17:52
Climat social tendu à Livadia : manifestations et violences à répétition.

Le plan de relance économique de la ministre Baltijas et son absence de résultats probants ont été le catalyseur d’un mouvement social rude et extrêmement vindicatif tel que le pays n’en avait jamais connu.

Deux manifestations rassemblant plus de cent mille personnes se sont tenues non sans que de nombreuses violences soient à déplorer.

Elles ont été organisées par le premier syndicat du pays, celui des Travailleurs Livadiens, mené par Viktor Arkelsson. Soutenues par les merksistes, les républicains et dans une moindre mesure, par les sociaux libéraux, elles réclament la fin de la politique ultra libérale du gouvernement qui parvient à peine à juguler la récession et qui semble n’avoir aucune prise sur le chômage galopant.

Néanmoins, les observateurs ont noté que la contestation dépasse la simple question économique. Le pays semble vivre une véritable crise existentielle, puisque de manière diffuse, les manifestants contestent un modèle de société jugé réactionnaire, cléricale, militariste et surtout figé.

Aujourd’hui, la contestation a semblé franchir une nouvelle étape puisque des éléments merksistes ont procédé à l’occupation de la place Nikolai Ier aux cris de « Vive la République ! »

Le gouvernement a fait quelques concessions minimes mais a refusé de revenir sur sa politique, estimant que les électeurs l’avaient choisi en connaissance de cause et que la rue ne ferait pas la loi. Il a entamé une dure répression des manifestants violents et les compagnies royales de sécurité ont interpellé de nombreuses personnes immédiatement condamnés à des peines de prison ferme.
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Lun 13 Jan 2020 - 23:54
Durcissement du mouvement et riposte gouvernementale.

Les derniers jours ont encore été très agités à Livadia. Devant le refus du gouvernement de changer sa politique, le mouvement s'est radicalisé.

Une autre manifestation s'est tenue dans la capitale. Si les marcheurs étaient moins nombreux, les violences ont été beaucoup plus marquées et on a compté plusieurs dizaines de blessés chez les manifestants et les membres des compagnies royales de sécurité.

L'Université Royale de Livadia a été l'objet d'une tentative d'occupation éphémère, son évacuation par les forces de l'ordre n'ayant pas tardé, au milieu de violences entre étudiants merksistes et patriotes.

La place Nikolaï Ier est toujours occupée par les manifestants qui ont proclamé la République et distribué leur revendications en neuf points.

Par ailleurs, le Syndicat des Travailleurs Livadiens a appelé à la gève générale, très suivie ce matin par les enseignants et les cheminots.

Aussi, le gouvernement, un temps accusé de laxisme, a préparé sa riposte en interdisant les manifestations et occupations sauvages, au grand dam de ses opposants qui l'ont accusé de projets liberticides. L'évacuation de la place Nikolaï est prévue pour le 14 janvier.
Livadia
Livadia
Admin
Messages : 89
Date d'inscription : 31/10/2017
https://livadia.kanak.fr

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Mar 14 Jan 2020 - 21:13
Tragédie lors de l'évacuation de la place Nikolaï Ier : cinq morts.

Les compagnies royales de sécurité ont procédé cet après-midi à l'évacuation partielle de la place Nikolaï Ier aux prix de très grandes violences et d'un bilan humain dramatique.

Ce soir, la Livadie est en état de choc. Jamais le pays n'avait connu de telles violences lors de ses manifestations, violences qui ont conduit à des dizaines de blessés et à la mort de cinq personnes.

Quatre occupants de la place sont décédés dans des circonstances troubles. Trois personnes auraient chuté des barricades alors qu'elles étaient enfoncées par les forces de l'ordre tandis qu'une autre aurait été abattue à bout portant d'une balle de revolver. Le parquet de Livadia a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de ces décès.

Le gouvernement a interrompu l'opération dès que le bilan humain a été connu. Par ailleurs, un policier est mort en début de soirée à l'hôpital suite à des blessures reçues à la tête.

Les différentes parties ont fait part de leur douleur et de leur indignation, chacune fustigeant l'irresponsabilité de l'autre comme responsable de ces drames humains.

Une réaction royale est attendue dans la soirée.
ALP
ALP
Messages : 7
Date d'inscription : 13/09/2019

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

le Ven 17 Jan 2020 - 23:34
Élections parlementaires : victoire du centre, effondrement des deux grands partis, très forte poussée des extrêmes.

Le Conseil de Livadia a promulgué les résultats des élections parlementaires. Ils sont le signe que Livadia vit des heures politiques de désunion toutes particulières. Jamais les suffrages n’ont été aussi dispersées.

Les deux grands partis de droite et de gauche, complètement omnipotents depuis le retour de la démocratie s’effondrent complètement, et si les Conservateurs, qui ont perdu ces élections n’ont vu « que » la moitié de leurs électeurs quitter la navire, les Sociaux-Démocrates chutent à moins de 10 % du sondage. Du jamais vu !

C’est donc le centre qui remporte les élections. Les Démocrates qui n’avaient été jusque-là qu’une force d’appoint dans de grandes majorités, se voient devenir la première force politique du pays. Andris Lemberg, qui a longuement prêché dans le désert en souhaitant l’érection d’un centre fort triomphe enfin. Il est Premier Ministre !

Les extrêmes crèvent également les plafonds. Les Patriotes multiplient leur score par 5 et l’extrême-droite devient la première droite du pays. Néanmoins, la progression la plus spectaculaire vient du bloc républicain. Complètement marginaux jusque-là, ils multiplient leur score par 30 ! Ils réalisent l’impensable, ils dépassent le grand parti de gauche du pays. La mouvance républicaine est désormais bien installée dans le pays.

Ci-dessous les réactions des têtes de liste.

Andris Lemberg des Démocrates Livadiens (centre-droit), 36.2 % des voix.
« La position médiane que nous incarnons a convaincu les Livadiens. Nous leur proposons sans ambage l’ordre dans la liberté et la justice sociale. Nous allons travailler à réconcilier le pays. J’invite les Conservateurs et less Sociaux-Démocrates à intégrer avec nous un gouvernement d’union nationale. »

Kareel Kander du Parti Patriote (extrême-droite), 26,2 % des voix
« Les Livadiens ont envoyé un message clair, ils sentent que le pays glisse à l’abîme et ils veulent le retour de l’ordre démocratique et royal. Nous sommes prêts à gouverner et à assumer cette tâche vitale pour l’avenir de notre pays. »

Aleksander Reinsalu des Conservateurs (droite), 21,2 % des voix.
« C’est une défaite pour notre mouvement. Nous remercions les électeurs qui nous ont à nouveau fait confiance.  Les Conservateurs s’associeront avec tous les politiques de bonne volonté qui défendront les libertés dans l’ordre. »

Viktor Arkelsson de la Coalition Républicaine (extrême-gauche à gauche républicaine), 12,4 % des voix.
« Nous progressons en terme de voix et les mouvements sociaux ont permis à nombre de nos concitoyens d’acquérir une conscience populaire. Néanmoins, l’oligarchie triptyque Eglise-Armée-Bourgeoisie, associée à une presse aux ordres du pouvoir a tout fait pour nous mettre des bâtons dans la roue. Nous n’en resterons pas là. »

Erwin Admcazak, pour les Sociaux-Démocrates (gauche), 9 %
« Il faut dire les choses. C’est une catastrophe. Nous n’avons pas su être audibles. J’assume pleinement cet échec et présente ma démission de la présidence du parti. »
Contenu sponsorisé

Agence Livadia Presse (ALP) Empty Re: Agence Livadia Presse (ALP)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum