Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Voir toute la liste


Aller en bas
Aleksander Reinsalu
Aleksander Reinsalu
Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2017

Les diamants du Bangana Empty Les diamants du Bangana

le Sam Sep 07, 2019 2:47 pm
Les Livadiens étaient intervenus pour deux raisons en Bangana. D'abord par conviction politique. Foncièrement réactionnaire, le gouvernement livadien avait voulu soutenir un pouvoir autocratique fort en Bangana et ainsi se constituer un allié fiable dans la région. Enfin, la raison la moins avouable était aussi nettement plus matérialiste.

L'or du Bangana ! Les diamants du Bangana ! Les perles précieuses du Bangana ! Voilà ce dont rêvaient les chefs livadiens, voilà ce qu'ils avaient obtenu !

Dès la signature du traité d'aide, plusieurs aventuriers livadiens missionnés par le gouvernement s'étaient envolés vers le Bangana et en particulier la Kalésie du Nord. Sur place, ils avaient reçu la protection d'abord des unités militaires livadiennes puis de compagnies militaires privées kalésiennes. Ils avaient dû renoncer au pétrole du Kivala certes, mais, exploitant à fond le traité, ils avaient supervisé l'extraction des richesses minières du Bangana.

Quelle chef d'oeuvre que ce traité ! Les Livadiens n'avaient qu'un impôt à payer à Bombasha. Pas de contrat de concession ! Pas de taxes d'exportation !

Les Livadiens restaient prudents et discrets. Sur les mines, l'exploitant livadien entouré d'une poignée de gardes était discret. Les mineurs étaient banganais ou kalésiens. Après quoi, des camions chargés à ras bord prenaient la route de la capitale pour remplir des entrepôts mieux gardés par la deuxième brigade qu'Octave Ier lui-même.

Le 7 juin, une flotte de trois cargos civils se tenaient sur le tarmac. Toute la nuit, les soldats livadiens chargèrent à leur bord de lourdes caisses. Passé six heures du matin, les officiers distribuèrent aux hommes de minuscules rubis qu'ils cachèrent dans le fût de leurs armes. Elles n'étaient jamais fouillées et ces hommes risquaient leur vie après tout ! Enfin au matin, la flotte de l'or s'élanca dans les cieux ! Comme les flottes de l'or des conquistadors de jadis, les appareils restèrent en formation serrée jusqu'à Fort-Livadia. Ici, la cargaison, le butin serait en sécurité ! On y ferait sous la surveillance d'officiers la répartition entre Avarois et Livadiens. 49% aux premiers, 51% au second qui assurait le transport. Quelques heures plus tard, de lents convois partirent vers Avaricum tandis que les avions livadiens décollèrent vers Livadia.

Après une demi-journée de vol, les avions atterrirent. Dans leur flancs, ils soutenaient, entre autres 50 000 carats de pierres précieuses. L'ensemble valait environ la bagatelle de 150 000 000 de liv !

Alors qu'on était en plein déchargement, un ouvrier maladroit brisa une caisse en voulant la saisir. Le fond céda et une marée ruisselante de pierres précieuses se déversa sur le sol ! Le sang des Livadiens tombés au combat ! L'orgueil et la cupidité légendaires de leurs chef ! Les diamants du Bangana !
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum