Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Voir toute la liste


Aller en bas
Général Kaljulaid
Général Kaljulaid
Messages : 31
Date d'inscription : 01/11/2017

Retour des unités livadiennes déployées au Bangana Empty Retour des unités livadiennes déployées au Bangana

le Sam Sep 07, 2019 2:19 pm
Le retour en métropole des 2ème et 3ème brigade avait pris près d'une semaine. Il faut dire que leur rapatriement à Fort-Livadia avait été un défi logistique majeur. Les troupes piréennes occupaient le côté ostarien de la passe de Sétissi, aussi, troupes et équipements avaient été convoyés par les airs jusqu'à Fort-Livadia où la flotte livadienne avaient assuré le retour en Livadie.

La semaine dernière, ces hommes valeureux combattaient dans les savanes du Bangana contre un ennemi féroce et bien équipé et ils avaient toujours été sous la menace diffuse d'une mutinerie de l'armée banganaise.

Alors que ces hommes étaient accueillis par leurs familles à l'aéroport de Livadia, l'état-major livadien n'en était pas aux réjouissances. L'essentiel était sauf certes. Octave Ier était toujours sur son trône et avec lui le traité qui devait octroyer de substantiels subsides au Grand-Royaume. mais pour combien de temps ? On pouvait aussi se réjouir des performances de l'armée sur le terrain. La campagne du Kivala Occidental avait été une brillante réussite. En quelques jours et au prix de pertes minimes, les Livadiens avaient bousculé et anéanti les rebelles milibas qui avaient dû évacuer leur capitale Triomphant-Sékissa. De même, l'aviation livadienne avait confirmé qu'elle était un excellent outil militaire lorsqu'elle avait détruit la moitié de l'aviation krasslandaise. Les seules pertes un peu conséquentes, point noir au tableau, avaient été le fruit de la trahison d'une partie de l'armée banganaise.

L'état-major avait donc pris la décision de réduire son personnel militaire au Bangana. C'est le pouvoir civil qui avait souhaité cela. Le gouvernement avait vu avec angoisse le Bangana devenir un bourbier insoluble en même temps qu'il coutait cher et isolait la nation à l'international. De même, il inquiétait l'opinion publique qui, passé l'euphorie des victoires,  percevait mal les enjeux et les intérêts livadiens de cette campagne menée dans un pays lointain et barbare.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum